Encore

0
0
63

Encore un matin d’été. La lumière ambrée pénétrait avec parcimonie la chambre. La teintant d’or. J’ai vu. Il y a le lit défait. Les draps froissés. Les oreillers à l’envers, et du reste, encore trempés de sueur. Inondés de ces rêveries nocturnes. Et les rideaux de lin lavé blanc toujours tirés malgré l’heure tardive. Et les vêtements entassés encore au pieds du lit. Croire je ne peux plus. J’ai abandonné. Il m’a fallu renoncer. J’ai cédé.

J’ai fini par poser un cadenas sur mes espoirs. A dire vrai, je n’arrive même plus à me souvenir ou j’ai caché la clé. Il y a des corps qui ne nous emportent pas plus  loin que ça, pas au delà d’une courte nuit et d’autres vers lesquels on revient sans cesse. L’horizontalité des corps, nus de surcroît, s’empare des pulsions charnelles. Je ne saurais dire . C’est le moment ou l’on se rhabille, ou l’on se pare d’arguments, ou l’on s’échappe de la tiédeur des bras, sans doute, le temps d’une journée avant la renaissance. Oui, on accourt à nouveau. On revient au plus vite.

Serait-ce bien vous l’homme qui me faisiez si délicatement l’amour ? Je pars à la recherche des incohérences qu’on va pardonner. Je me suis demandé combien de femmes vous aviez réussi à aimer ainsi. Ce que j’aime à chaque fois ? Mais je ne le sais pas. T’aimer me rend plus forte. Je n’avais pas de courage avant de te connaitre car je manquais de toi. Tu m’as doté d’une légende. 

avant-et-apres2

isabelle franc rttr

texte protégé

  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres articles liés
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sister love

C’est grâce à toi que j’ai appris les rêverences de la vie. Il n’y a rie…