Accueil litterature Poésie du soir

Poésie du soir

0
0
73

Et comme si tu ne le savais pas

Fais comme si tu ne le voyais pas

D ailleurs tu fais si bien semblant

Que j avais envie de te parler de moi

Que l’Amour ne s apprend pas dans les livres

Qu il ne suffit pas de dire

Les paroles d une chanson

 

 

Ne peux-tu un instant

Oublier ta fierté

Redevenir une enfant

Gaie et spontanée

Dis-moi pourquoi tu  ne ressens pas

Pour moi

J’aime quand tu verses une larme

Sur la quai d’une gare quand je pars

 

sans-titre

  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres articles liés
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Elle désire…

C’est exactement un jeu d’ombres et de lumières. C’est comme ça depuis les temps pluvieux …