Accueil litterature Si…tu seras femme

Si…tu seras femme

0
0
101
Si…, tu seras une femme.
Et plus, si affinités. S’il y a chez cette femme une vraie beauté physique et intérieure qui ressort, je vous dis que c’est indépendant de sa volonté.Les deux mains cramponnées au tabouret sur lequel elle est assise, elle sourit face à l’objectif. Radieuse. Joyeuse. Ambitieuse. Elle sourit mais pas comme on arbore un sourire de facade, non, c’est autre chose, au delà. C’est un sourire franc. Qu’est-ce qui peut être à l’origine de cette esquisse ? Peut-être le collier qu’elle a fini par retrouver au fond d’un vieux sac qu’elle ne prend plus. Il faut dire aussi autre chose, quand on affiche un sourire aussi lumineux, c’est que l’on est forcément heureux, il s’est passé quelque chose dans sa vie, à ce moment précis, ou dans les minutes avant, avant que cette émotion soit arrachée au reste, une chose que nous ignorons, qui lui a donné ce sourire. Cette possibilité s’est offerte à elle. Un mot ? C’est peut-être un amant transi, fou d’amour et prêt à tout pour obtenir ses faveurs ?
Si, par hasard, le bonheur ne se résume qu’à une seule et unique image, je vous dis que ça ne peut-être que celle-ci, forcement. Qui va la rejoindre ? Un enfant ? Un homme ? Quelqu’un d’autre. Personne ne sait si elle attend véritablement quelqu’un. Quand on fixe avec un tel panache le regard des autres c’est que l’on a réussi à attraper une part des sourires des autres suffisamment pour le retranscrire. On se décharge alors de ce trop-plein d’humanité recueilli. Son regard à elle, n’est jamais vide. Je vois parfaitement ce qu’elle affiche, ce qu’elle suggère,  ce qu’elle susurre à votre oreille. Cette douceur qui émane de ce visage, ce chic qui jaillit de cette posture sont d’une élégance rare et raffinée. J’ai rarement croisé aussi belle délicatesse. C’est précieux ! Pourquoi avons-nous rendu la majorité des visages crispés et tendus, si tristes ?
Pas un seul n’est épargné, tous sont marqués. Par ailleurs, on devine qu’elle a un corps athlétique, svelte, sensuel…ce serait une histoire de bonté, et de générosité qu’elle aurait en elle, pas de soupir, pas de lassitude, juste un simple don de ce qu’elle est. Aime-t-elle, comme la plupart des femmes, se sentir désirable ? Non, pas particulièrement, elle l’est. Elle n’envisage pas une seconde les regards qu’elle suscite, suspicieux, voleurs etc…
Et puis plus personne n’avait plus su pourquoi elle avait souri ainsi aux yeux de tous. Plus personne ne se souciait de le savoir en fait. Ni pourquoi on avait figé cet instant. Si, si…tu seras une femme, et plus si affinités.
 téléchargement (7)
isabelle franc rttr
Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités).
  • Orthographe…

    Des fautes. Des pelotes de fautes d’orthographe… tout semble être parti à vau-l’eau depuis…
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
Charger d'autres articles liés
  • Orthographe…

    Des fautes. Des pelotes de fautes d’orthographe… tout semble être parti à vau-l’eau depuis…
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Orthographe…

    Des fautes. Des pelotes de fautes d’orthographe… tout semble être parti à vau-l’eau depuis…
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Coeur caché…

Un brin de douceur avait dû se glisser entre nous, me semble-t-il. Et puis dans la catastr…