Accueil litterature ces choix insolubles

ces choix insolubles

0
0
450

On se demande toujours si on a pris la bonne décision. A qui n’est-ce pas arrivé ? On n’a jamais la certitude, avant, c’est difficile d’acquérir la conviction Le doute nous ronge, l’angoisse, le stress…on vit alors dans un climat d’anxiété permanent.

Ce choix, la décision que l’on se refuse à prendre, que l’on recule ad vitam eternam, ce choix que l’on s’abstient obstinément de faire malgré que l’on sache ô combien il est nécessaire. On a conscience qu’il nous faudra le faire tôt ou tard. On sait qu’il est inévitable. Ce choix générateur de changement, d’espoir aussi mais surtout de craintes. On reste paralysé par cette appréhension. Faire un choix implique de lâcher certains de nos désirs, renoncer à nos envies. Je comprends que cela puisse faire peur car on ne sait jamais par avance ce que cela peut donner. On en a une vague idée mais jamais aucune certitude. C’est un grand saut vers l’inconnu.

Or, chaque choix que nous faisons nous entraîne sur une route que l’on peut continuer ou pas, il y a bien souvent la possibilité de revenir en arrière. Je ne dis pas toujours, ce serait faux. Quoiqu’il arrive, ce choix nous aura enrichi, nous apportant une expérience supplémentaire, une autre connaissance de nous-même. Pour ma part, j’ai toujours eu du mal à choisir entre tel ou tel job, ceci ou cela…je porte cette incapacité comme un frein.  J’aurais aimé être moins sentimentale, romantique. Mais on ne se refait pas, ce n’est pas tant soi, mais cette histoire qui est la notre, ce passif dont on hérite, cela, on ne le change pas. jamais ! 

bref, nous ne sommes pas libres dans nos choix. 

 20-homosexual-art-poster-michael-vicin

isabelle franc rttr

texte proétégé

  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres articles liés
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le tissu humain

Les relations humaines, c’est un vaste débat dans lequel chacun participe parce qu&r…