Accueil litterature Quel mot !

Quel mot !

0
0
97

Amour demeure le seul et unique vocable dont je perçois distinctement tous les battements, dont les ondes se propagent à la vitesse grande v, au delà du cœur, dans tout le corps, dans chaque organe. Des plus faibles de l’agonie, du désamour, à ceux des nuages, plus intenses. Tous, pénétrent par ricochet, par fragments plus ou moins violents, forts. On le perçoit dans un regard, coquin, accrocheur, un clin d’oeil, sur les lèvres humides qui esquissent timidement un sourire, une main qui se tend, ou se pose sur votre épaule. Il se morcele, quelques spasmes secouent le corps. Etre une femme libre mais amoureuse !

th

isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités)

  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres articles liés
  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Etre autrice

Autrice, le suis-je ? Je ne suis ni auteur.e, ni écrivain.e, ni même une romancière à part…