Accueil litterature La faille…

La faille…

0
0
78

Ça ressemble à une faille. C’est profond, cela donne le vertige. La distance, cet intervalle, ce vide, a pris la forme d’une cruelle absence. On ne pense plus à l’autre. De moins en moins. Au pire, on le gomme. On l’efface de la mémoire, celle de la carte SIM, aussi. Quelqu’un d’autre va venir le remplacer.  Il faut donc imaginer un moyen de le combler. Faire acte de présence. Effacer cet éloignement par les mots, dire, raconter, se raconter chaque jour. Un peu plus, un peu moins mais avec une régularité exemplaire. Gommer cette impossibilité pour de nouveau se situer dans l’être. C’est cela les preuves d’amour… les actes de l’amitié. Pour toujours. Des empreintes indélébiles. Partager…partager. Tout. Sans exception. Sans cloison. Sans ressentir ce besoin de se protéger. Juste avoir besoin de l’autre.

« Aimer, est la seule richesse qui croît avec la prodigalité. Plus on en donne et plus il vous en reste. « 

Romain Gary

 

images (27)

isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités).

  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres articles liés
  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Mais quel rêve…

    La nuit dernière fut chahutée, mouvementée, détraquée (cher Yves), une drôle d’impression …
  • L’équilibre

    J’ai cherché l’équilibre entre prendre et donner. J’ai toujours su qu&rs…
  • C’est insensé

    J’ai longtemps idéalisé cette femme, sous prétexte qu’elle était ma mère. Ce s…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Regarde dehors

C’est sans aucun doute ce dialogue brouillé entre nous deux, ma mère et moi, qui a f…