Accueil litterature La singulière

La singulière

0
0
94

L’air de rien, j’aimerais tellement dire à cette personne, particulière, singulière, si chère à mon cœur, que la vie est si infime, si éphémère, si absurde parfois., qu’il est possible d’avoir des réactions inadaptées, dues en partie à l’anxiété du moment. J’aimerais revoir son sourire, si volontaire, entendre à nouveau sa voix.

Ô comme je souhaite que la magie de ce moment serve à nous retrouver comme avant ! Lui dire aussi, qu’il y a tant d’autres choses qui me manquent. Parce qu’il y a des instants inoubliables, que ce n’est pas la durée qui fait que mais l’intensité du moment partagé. Et là, je vous demande pardon. Parce qu’elle a su faire des contes de fée de ces quelques heures vécues ensemble. Parce que chaque personne détient la capacité de faire un pas vers l’autre.

Parce que dans n’importe quelle histoire d’amitié les milles petites attentions du cœur sont les plus magnifiques, irremplaçables. Autant de présents, de cadeaux. Il m’arrive de repasser devant cet immeuble où je suis si souvent monté vous rejoindre, où j’étais attendue. De ces attentes enfantines parce que nous étions si impatientes; Impatience qui au passage ne m’a pas quittée. 

Parce que je veux que les étoiles brillent encore dans nos yeux.

 

Je dis tout ça mais je ne dis rien.

 téléchargement (12)

Isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités). 

  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres articles liés
  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Enfantine

Sans autre honte que celle que vous lui faîtes, sans autre choix que celui que vous avez l…