Accueil litterature Cette pulsion de vie.

Cette pulsion de vie.

0
0
85

Savoir plier son caractère aux circonstances et se faire un intérieur calme en dépit des orages extérieurs. -Daniel Defoe-

 

Aujourd’hui, je me lève et regarde irrésistiblement vers la fenêtre afin de voir le temps qu’il fait. Ce matin, il faut beau, j’aperçois un magnifique soleil et un ciel bleu. Je me dis quelle chance de pouvoir admirer cela. Respirer face à un bleu azur, face à la mer. Et si nous n’arrêtions pas de profiter de ces petits détails quotidiens , ces riens, ces petites boules de bonheur qui mettent incontestablement du baume au cœur.

Pour moi, c’est cela exister. Et si nous nous attardions, peut-être verrions-nous, mieux, toutes les couleurs de la vie ? Nous apprécierions sans doute mieux les nuances de gris etc… Chercher avant tout à se fondre dans la nature comme si nous étions juste un élément de cet univers. Observer. Contempler un vol d ‘oiseaux, écouter le cri des mouettes…bref, s’émerveiller. C’est bien la plus belle pulsion de vie. 

Alors cela vous tente d’essayer ?

 téléchargement (1)

Isabelle franc rttr

texte protégé

 

  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres articles liés
  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Pensée du crépuscule

     » Si tu trouves celle qui est prête à souffrir avec et pour toi, ne la laisse …
  • Et Dieu créa …

    Et si Dieu créa la femme…il l’agrémenta, surtout, en la dotant d’un espa…
  • Ce lieu

    Régulièrement, la descente se fait. Vers ce lieu d’été. Pas d’ombre. Peu d’air…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La théorie du voyage

Châteaubriand « On sait que Marseille du temps de Cicéron et d’Agricola, était appelée l’A…