Accueil litterature Que j’aimerais

Que j’aimerais

2
0
107

Bien sur que j’aimerais, comme tout à chacun, avancer dans la vie, aller de l’avant, être en mesure de changer la donne actuelle. Bien entendu j’aimerais comme la plupart des gens pouvoir réaliser mes rêves, mes envies, me faire plaisir avant tout, à moi et à mes proches, mes intimes. Certains y arrivent, c’est parfait, moi, j’ai du mal, je patine, j’avance lentement, à la vitesse d’une tortue mais surement. Je donne mon maximum , le meilleur de moi-même pour un résultat médiocre. Au fil des années, c’est en prenant de l’âge que l’on s’aperçoit des erreurs, on en subit les conséquences plus ou moins graves. J’aimerais juste ne pas rester accroché à mon passé, me débarrasser de ces casseroles bien bruyantes, et qui déplaisent tant à certains.

Que faudrait-il pour cela ?

 images (16)

Protégé par le droit d auteur

  • Ubuuu

    Il avait été doté d’une intelligence bien supérieure à la moyenne, hors pair, d’un e…
  • Ad vitam…

    Si distant ! Si pédant ! Ah ! Les hommes ne cesseront jamais de plaquer sur leurs visages …
  • Difficile

    Pour échapper à la souffrance, le plus souvent on se réfugie dans l’avenir. Sur la piste d…
Charger d'autres articles liés
  • Ubuuu

    Il avait été doté d’une intelligence bien supérieure à la moyenne, hors pair, d’un e…
  • Ad vitam…

    Si distant ! Si pédant ! Ah ! Les hommes ne cesseront jamais de plaquer sur leurs visages …
  • Difficile

    Pour échapper à la souffrance, le plus souvent on se réfugie dans l’avenir. Sur la piste d…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Ubuuu

    Il avait été doté d’une intelligence bien supérieure à la moyenne, hors pair, d’un e…
  • Ad vitam…

    Si distant ! Si pédant ! Ah ! Les hommes ne cesseront jamais de plaquer sur leurs visages …
  • Difficile

    Pour échapper à la souffrance, le plus souvent on se réfugie dans l’avenir. Sur la piste d…
Charger d'autres écrits dans litterature

2 Commentaires

  1. eructeuse

    14 janvier 2018 à 14 h 22 min

    D’ici on entend de jolis bruissements d’une âme au grand cœur… Bon dimanche ! Encore une très belle image avec ce texte d’une belle intimité.

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : Alors les fainéants qui c'est le patron !

    Répondre

    • handiparisperpignan

      14 janvier 2018 à 17 h 31 min

      je vous remercie beaucoup Tres touchée

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ou cours tu ?

Ou cours-tu ainsi ? Vers quoi ? Vers qui ? Je ne sais pas. J’ai juste envie de mettr…