Accueil litterature Que j’aimerais

Que j’aimerais

2
0
130

Bien sur que j’aimerais, comme tout à chacun, avancer dans la vie, aller de l’avant, être en mesure de changer la donne actuelle. Bien entendu j’aimerais comme la plupart des gens pouvoir réaliser mes rêves, mes envies, me faire plaisir avant tout, à moi et à mes proches, mes intimes. Certains y arrivent, c’est parfait, moi, j’ai du mal, je patine, j’avance lentement, à la vitesse d’une tortue mais surement. Je donne mon maximum , le meilleur de moi-même pour un résultat médiocre. Au fil des années, c’est en prenant de l’âge que l’on s’aperçoit des erreurs, on en subit les conséquences plus ou moins graves. J’aimerais juste ne pas rester accroché à mon passé, me débarrasser de ces casseroles bien bruyantes, et qui déplaisent tant à certains.

Que faudrait-il pour cela ?

 images (16)

Protégé par le droit d auteur

  • de l’enfance

    Petite, je me souviens que je ne comptais pas les dodos, ni moi, ni maman. Personne autour…
  • Pen club party

    Vingt et une heures passé je me retrouve seule pendant que la demoiselle s’est  mise sur s…
  • L’outrage d’un jour

    Des outrages qui n’en finissent pas. Il fallait savoir que c’était le jour de la honte, av…
Charger d'autres articles liés
  • de l’enfance

    Petite, je me souviens que je ne comptais pas les dodos, ni moi, ni maman. Personne autour…
  • Pen club party

    Vingt et une heures passé je me retrouve seule pendant que la demoiselle s’est  mise sur s…
  • L’outrage d’un jour

    Des outrages qui n’en finissent pas. Il fallait savoir que c’était le jour de la honte, av…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • de l’enfance

    Petite, je me souviens que je ne comptais pas les dodos, ni moi, ni maman. Personne autour…
  • Pen club party

    Vingt et une heures passé je me retrouve seule pendant que la demoiselle s’est  mise sur s…
  • L’outrage d’un jour

    Des outrages qui n’en finissent pas. Il fallait savoir que c’était le jour de la honte, av…
Charger d'autres écrits dans litterature

2 Commentaires

  1. eructeuse

    14 janvier 2018 à 14 h 22 min

    D’ici on entend de jolis bruissements d’une âme au grand cœur… Bon dimanche ! Encore une très belle image avec ce texte d’une belle intimité.

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : Qui rit qui rit ?

    Répondre

    • handiparisperpignan

      14 janvier 2018 à 17 h 31 min

      je vous remercie beaucoup Tres touchée

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Hors champs

Envisager une autre vie possible. Croire en un à venir meilleur, ailleurs .Voilà une bless…