Accueil litterature Ces mots dits trop vite

Ces mots dits trop vite

0
0
206

On réagit face aux événements. Parce que cela provoque un désordre. Qu’est-ce qu’une réaction ? Je dirais qu’il s’agit d’une émotion basique affective. Nous avons pris l’habitude d’avoir ce genre de réflexe, ces réponses immédiates. On réagit sans prendre conscience de la portée de nos paroles. Et puis, un jour, soudain quelqu’un porte un autre regard sur ce que nous avons pu dire. Il se fait le porte parole d’un jugement plus sévère, voire accusateur, Moralisateur. On comprend alors que nos mots n’étaient peut-être pas adéquates, pas les bons, n’étaient sans doute pas les plus justes. Ce n’est que le début d’une effroyable bataille. Evidemment, cela peut paraître puérile, vain, futile, mais ne sommes-nous pas là pour comprendre la nature ?

Il est inconcevable d’affirmer certaines pensées irrespectueuses de la douleur, donc d’autrui, pour ensuite attendre une certaine consécration ou reconnaissance. La communauté nous rappelle à l’ordre, dirais-je. Et non, cela ne va pas de soi. Vous allez me rétorquer que nous sommes tous ancrés dans nos contradictions, bien sur. Lorsque l’on prend position sur des sujets sensibles, il faut s’attendre à être contredit, au pire attaqué. Toutes les pensées ont cours sinon cela donne : une pensée unique. Je ne comprends pas que certains puissent omettre cette réalité. Nous devons prendre conscience que nous ne sommes pas uniquement ce que nous sommes au présent, à l’instant T mais des tas de choses nous suivent à vie, c’est d’autant plus vrai depuis le développement des réseaux sociaux. Qui laissent une traçabilité intégrale, sans faille.

Il est important de savoir redoubler de vigilance, de développer une certaine méfiance, sans pour autant devenir paranoïaque. A l’instar de la justice, tout ce que vous dites pourra être retenu contre vous. Accordons nous le droit à l’oubli ni au pardon ou à l’erreur.

 images (44)

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités).

  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres articles liés
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pen club party

Vingt et une heures passé je me retrouve seule pendant que la demoiselle s’est  mise sur s…