Accueil litterature Chut..en catimini

Chut..en catimini

0
0
227

Nombreuses sont les personnes qui revendiquent, certaines militent même pour cette cause avec une telle ferveur, une sexualité « straight », hétéronormée, autrement dit un homme est un homme, une femme est une femme .Point barre. Il n’existerait pas d’autre schéma en dehors de celui-ci. Je trouve cela fermé et réducteur. Au risque d’en choquer plus d’un , non, rien ne me paraît aussi déterminé. Pas la peine d’avoir fait des études de psy pour comprendre, il suffit de s’intéresser un minima aux gens, les interroger sur leur vécu. Encore faut-il vouloir écouter leur discours. C’est sans doute là que le bas blesse. Plus personne n’a envie d’entendre ce que l’autre a à dire.

Parce qu’il me semble que quelque chose est en train de nous échapper dans l’évolution actuelle des mœurs. Peut-être vis-je déjà déconnectée sur ma petite planète bien loin ? Dans ce cas, j’assume. Ceci dit, je ne peux m’empêcher de me faire la réflexion suivante. Qu’est-ce qu’ils sont nombreux les hommes à s’inscrire sur des sites de rencontre en tout genre ! Qui n’a pas vu les publicités vantant le professionnalisme de tel ou tel autre site ? Evidemment tout le monde a entendu parler de Meetic, de e darling, attractive world, et j’en passe, ceux-là, ce sont ceux qui ont pignon sur rue, mais il y a en d’autres, de nombreux autres, moins généralistes, moins hétéronormés, plus spécialisés surtout moins médiatiques, qui touchent un public plus minoritaires. Ils s’adressent à certaines communautés. Connaissez-vous le site myLadyboy… ? Coco tchat ? Il en existe surement d’autres que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir.

Pourquoi les hommes ont-ils besoin d’aller fantasmer des histoires ou des hommes, habillées en version féminine, se disent soumises et prêtes à assouvir le moindre désirs de ces messieurs, ou plutôt il faudrait les appeler « maîtres »,  qui eux pour le coup, se proclament dominants ? Il faut lire les échanges pour voir ce qu’ils exigent…une totale soumission. Il n’y a que moi que cela choque ? Parler d’adultère ? On me rabâche les oreilles en arguant que c’est une chose qui se fait dans un couple, normal quoi…alors, tout est dit.

Curieuse je le suis, je meurs d’envie de savoir qui se cachent derrière ces pseudos. Je me souviens d’une fois ou je me suis aventurée à demander à un pseudo pourquoi préférait-il les travs, les trans à une femme bio, traduisez « biologique ». La réponse qui fusât me glaçât d’effroi : parce qu’elles sont plus sexy, douces, féminines…c’est clair. Bon, une expérience enrichissante, pas forcement à vivre, qui in fine, m’apportera plus de questions que de réponses. Comme quoi on peut être « straight » et tolérante, ouverte d’esprit, sidérante…

* http://www.editionsamsterdam.fr/la-pensee-straight/

 téléchargement (1)

isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.gouv.fr/culture/info pratiques/droits/protection.htm>

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

D’avance….

D’avance, je savais que j’allais devoir porter longtemps les stigmates de ces histoires d’…