Accueil litterature Sous leur charme

Sous leur charme

0
0
266

Sous leur charme

Vivre de sa plume est illusoire. Qu’est-ce qui ne l’est pas dîtes-moi  dans cette fucking life ? A l’heure actuelle je connais fort peu d’auteurs qui gagnent leurs vies grâce à la vente de leurs œuvres littéraires. A moins de s’appeler JMG Le Clezio, Musso, ou Marc Lévy sinon autant dire vrai, reconnaître cette fichue vérité, – satanée réalité, les chances de voir un jour son livre exposé en vitrine sont infimes…toujours prendre son mal en patience, tout est si limpide. Fut un temps, moi aussi, j’ai caressé ses rêves de grandeur et de reconnaissance, j’étais jeune, naïve – jouisseuse, pleine d’espoir, je n’avais pas encore compris comment ce petit milieu fonctionnait ; les erreurs à ne pas commettre, j’ignorais quelle était sa règle d’or ; il fallait être coopté. Cessons deux minutes de rêver. Il faut des années pour se constituer le réseau nécessaire si on veut avoir la chance d’être édité. Je comprends que cela fasse rêver mais il faut savoir rester lucide c’est ce que l’on a appris dans ma famille, pff. Je ne connais rien de plus beau que les mots et toutes ces émotions qu’ils nous donnent. Vous l’avais-je dit, jamais je ne fus excellente en français, moyenne, sérieuse, bonne, oui mais j’ai toujours exprimé ma révolte. Alors je me suis créé ma bulle, mon blog…un matin de décembre. J’ai maintes fois remis sa création, par pudeur, par timidité, par crainte. Ce sont des mots sortis de nulle part, apparus au bout de ma plume, des lambeaux de mon cœur que je vous envoie comme une bouteille à la mer. Que serais-je sans vous, ami.e.s, lecteurs.rices ? Tellement bien, tellement beau, tellement fort entre nous. Qu’avais-je à perdre ? Vraiment ? Vraiment ?

 téléchargement (2)

sabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.gouv.fr/culture/info pratiques/droits/protection.htm

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ce vieil homme

Jadis la petite fille avait l’habitude de sa présence. Elle adorait s’asseoir …