Espoir

0
2
222

Un fil coupé, interrompu…dorénavant imaginé, espéré, vivement souhaité. Elle me poussa dans mes derniers retranchements. Je la poussais dans les siens. À ce moment-là nous nous faisions face, et nous nous regardions droit dans les yeux. Les siens, verts, d’habitude si doux, avaient déjà commencé à me fusiller. Nous restâmes un long moment, ainsi, cernées par le silence. Évidemment, je perçus comme un infime agacement. Je vis alors ses doigts se crisper. Elle n’avait plus rien dit mais elle était devenu livide; elle n’avait plus à mon égard eu un seul geste de tendresse. Aucun mot d’affection non plus. Apparemment, toute marque d’empathie devait être proscrite. Et j’en arrivais à me demander si mon propre visage était lui aussi devenu aussi pâle que le sien. Je pris peur. Ce sont des choses qui arrivent dit-elle. Sauf que je sais d’avance qu’à ce petit jeu, d’abord personne n’est dupe, puis personne ne gagne. Nous nous trouvons. Nous nous perdons. Et puis… les sentiments ne font pas tout. Parfois même, ils s’avèrent bien insuffisants. Je l’appris à mes dépens. Il ne me restait plus qu’à vivre, continuer cela, et me dire, ce n’est pas parce que c’est ainsi en ce moment, que ça le sera ad vitam eternam…

37388646_10212133213785474_6483217979004682240_n

isabelle franc rttr

 

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/culture/info pratiques/droits/protection.ht

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Faillir…

    J’ai failli te renverser. Aux crépuscules je t’ai regardé partir, tournoyer entre ces bras…
  • Paroles, paroles et paroles…

    Il est des débuts d’histoire…Tout semble fin prêt pour faire éclore cette histoire, la nôt…
  • Mal de mères…

    « Mal de mères », c’est le titre d’un livre à paraître d…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Tellement de choses

il y a tellement de choses que l on préférerait ignorer .Comme ces hommes pour qui l amour…