Accueil litterature A tort, à raison

A tort, à raison

0
2
248

Ai-je raison, ai-je tort ? Qui peut savoir? Qui vivra, verra…seule la vie pourra nous dire ce qu’il adviendra. Pourquoi les autres sont-ils si peu francs, si peu transparents, si peu fiables et tellement intransigeants. Je crois que tout aurait à y gagner. Le doute, l’angoisse n’apportent que l’instabilité. Je dis seulement ce que je veux.  Je n’ai pas à me taire, mais dire ce que je pense et faire du bruit. Au contraire d’être transparente, effacée, absente,, je me dis qu’il me faut élever la voix. Parler à voix haute clairement et distinctement. Vous, vous pouvez toujours voir ce que donne le silence. Çà fait mourir. La rage. Elle me grise depuis ma plus tendre enfance ; elle a créé le conditionnement de mon être. Loin de moi l’idée de vous mentir à son sujet. Je suis dans cette brutalité que je supporte mal mais qui me permet de me sentir exister. Sans elle je ne vis pas, sans cette conscience là, non plus. Je tente de la faire coexister avec la fatalité de la vie, la mienne, en tout cas, que je trouve plus qu’absurde. Il paraîtrait que cette agitation soit inacceptable, qu’elle sous-tend une certaine non  adaptabilité au monde. Ils en font une question de lourdeur alors

 images (2)

 isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/culture/info pratiques/droits/protection.ht

 

 

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Et courir après le bonheur

J’aimerai pouvoir courir comme ces enfants…Pas facile du tout de croire que le…