Accueil litterature Que reste-t-il ?

Que reste-t-il ?

0
1
150

Il y a des lieux que l’on aimerait pouvoir survoler à vol d’oiseaux tellement ils vous élèvent dans la grâce d’un enfant. Des corps que l’on aimerait étreindre si puissamment, si fort Je n’ai pas réussi à combler de mon amour toutes ses frayeurs, à peine quelques peurs, et encore, il m’aurait fallu bien plus de légèreté. Peut-être ai-je cru que le silence aurait le dernier mot, qu’il pouvait finir par nous unir l’un à l’autre. Tout le monde a ressenti ce genre de sentiment, je suppose, impression issue de la contemplation, qui laisse une empreinte. C’est tragique, forcément. On n’a aucun moyen de se faire comprendre, autre que les mots, si vagues, inappropriés, flous et dérisoires. Il y a des instants qui ne supportent la banalité, d’autres la légèreté, d’autres l’éternité…et toujours une question de regard. Tous ces instants ne servent qu’à une seule chose ; nous faire oublier notre finitude.

téléchargement

isabelle franc rttr

texte protégé

  • La transparence…

    Je sais que c’est toujours triste de contempler l’étiolement d’une histoire, ou de quelque…
  • La bulle de savon…

    Je sais avoir souvent parlé de grandir auprès de toi, c’est un ravissement, au-delà d’une …
  • Simplicité…

    Et je lis sur ton visage l’agacement. Cela a pour effet de provoquer des grands bruits à l…
Charger d'autres articles liés
  • La transparence…

    Je sais que c’est toujours triste de contempler l’étiolement d’une histoire, ou de quelque…
  • La bulle de savon…

    Je sais avoir souvent parlé de grandir auprès de toi, c’est un ravissement, au-delà d’une …
  • Simplicité…

    Et je lis sur ton visage l’agacement. Cela a pour effet de provoquer des grands bruits à l…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • La transparence…

    Je sais que c’est toujours triste de contempler l’étiolement d’une histoire, ou de quelque…
  • La bulle de savon…

    Je sais avoir souvent parlé de grandir auprès de toi, c’est un ravissement, au-delà d’une …
  • Simplicité…

    Et je lis sur ton visage l’agacement. Cela a pour effet de provoquer des grands bruits à l…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Naive

Que c’est beau de serrer la vie entre ses bras. Que c’est beau de l’étreindre  tout contre…