Accueil litterature Aimer, encore

Aimer, encore

0
1
241

Mais, je ne me demande jamais pourquoi mon âme est-elle si légère à chaque réveil ? Je sais que le regard de mon cœur ne me trompe jamais. J’ai appris à lui faire confiance, suivre cet instinct, comme une pulsion de survie, le chemin qu’il me montre. C’est aussi pourquoi chaque matin je me plais à contempler les traits du visage de cet autre, celui ou celle, avec qui j’ai décidé de partager ma vie nocturne. Je reste des minutes entières à examiner les subtiles traces que quelques rêves ont bien voulu laisser, là, au coin des yeux. Je commence alors à m’attarder, je fais attention aux sourires que dépose chaque mot lorsque cet-te amant.e se met à relater ces rêveries; je suis moi, qui prend un immense plaisir à aimer son prochain. Nul besoin de fracas.

images (9)

isabelle franc rttr

texte protégé par des droits d’auteur

  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres articles liés
  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La lumière de l’hiver.

Tiens, c’est l’hiver ! Il a mis du temps à s’installer mais il est revenu pointer le bout …