Accueil litterature Cet autre qui nous défie

Cet autre qui nous défie

Commentaires fermés
2
194

Je sais comme il peut être complexe de se mettre à la place de quelqu’un, d’entrevoir  et d’inclure ce qu’il se passe dans sa tête. Ses représentations en roue libre. Cela n’a rien d’inné. Encore moins de naturel. On croit savoir mais ce n’est jamais exactement ça. On pense détenir Que certains gestes, suffisamment rare pour être apostrophés, peuvent se révéler d’une bonté infinie, certains même en ont fait leur philosophie de vie. Que l’on se l’avoue ou pas on a tous besoin de gestes attentionnés à notre égard, parce que cela constitue la preuve que l’on compte pour l’autre, qu’il nous accorde une certaine importance, un minimum, et ce petit rien, un détail, est capital. Se sentir « essentiel » à l’autre crée un trait d’union entre deux individus bien plus intense, plus  concret que la majorité des mots. Ne nous contentons pas, comme s’il suffisait de penser à l’autre, d’être passif. On a le choix d’accueillir l’autre ou pas, de choyer ce regard tendu vers nous, d’entendre son frémissement,  de s’emmitoufler eu creux de sa pudeur.

love

Isabelle franc rttr

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2018

 

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Double…

Si on arrêtait de jouer au jeu de l’hypocrisie…et, si on se disait en face à face la vie q…