Accueil litterature D’une rencontre…

D’une rencontre…

0
1
178

Pourquoi dit-on les mots bleus ? Tu as dit : « je ne sais pas comment tu fais pour aimer de cette manière-là » Et je t’ai demandé : « comment est-ce cette manière-là ? »…puis, je t’ai demandé de me la décrire en quelques mots ton ressenti. Alors, tu m’as répondu tout simplement : « aussi entier ». D’accord, je peux être du genre excessif. Comment souffres-tu cette façon ? Tu as eu la chance de grandir au sein d’une famille  dans un environnement aux antipodes de cela. Te souviens-tu encore de ce qui a su nous émouvoir l’un chez l’autre ? C’était la liberté de parole. Tout nous ramène à cette vérité profonde en nous. Tu m’as donné cette certitude d’une infinitude …Et puis tu es ce personnage exceptionnel et étrange, il y a en toi ce besoin impérieux de déconsidérer l’autre ; je te vois traquer la faille, guetter l’instant tu sentiras le vernis s’écailler. Et tu entreras alors dans cet interstice mystérieux,  le regard à vif. Et je suis restée en m’emmêlant les pinceaux dans mes fissures

 mots bleus

ISABELLE FRANC RTTR

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2018

 

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les contours

Qui suis-je pour que tu t’intéresses tellement à la silhouette féminine que je suis ? Cell…