Accueil litterature Notre combat

Notre combat

0
2
67

Que voulions-nous ? Nous voulions être des combattants. Nous rêvions d’être des révolutionnaires…des guerriers, des vrais, nous voulions nous donner les moyens de réussir par les armes et le sang. Nous voulions vaincre notre peur. Nous voulions regarder demain sans crainte. Aujourd’hui, on frappe, on castagne, on incendie et on casse…Adieu les actes de bravoure, les preuves de courage, bref, l’héroïsme d’un commandant. Nous voulions marcher dans les pas des braves fous de rage, convaincus de notre légitime victoire.

téléchargement

ISABELLE FRANC RTTR

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2018

 

  • Quel monde !

    Le monde est sale ! Il est certain que je trouve le monde qui nous entoure, l’atmosphère e…
  • L’avancée

    Il reste le poids de la précédente rupture. On ne peut agir de manière différente, faire a…
  • Pensée du soir…

    Nuit blanche d’insomnie. J’ai pensé aux hommes avec tristesse et empathie. Dans ma famille…
Charger d'autres articles liés
  • Quel monde !

    Le monde est sale ! Il est certain que je trouve le monde qui nous entoure, l’atmosphère e…
  • L’avancée

    Il reste le poids de la précédente rupture. On ne peut agir de manière différente, faire a…
  • Pensée du soir…

    Nuit blanche d’insomnie. J’ai pensé aux hommes avec tristesse et empathie. Dans ma famille…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Quel monde !

    Le monde est sale ! Il est certain que je trouve le monde qui nous entoure, l’atmosphère e…
  • L’avancée

    Il reste le poids de la précédente rupture. On ne peut agir de manière différente, faire a…
  • Des couleurs

    Au commencement, peut-on connaitre d’avance quel jour exactement l’histoire a prévu de nou…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Etre volage

Ah, ces respectables hommes qui désirent tant butiner d’autres fleurs ailleurs ! Au …