Accueil litterature Il y a longtemps

Il y a longtemps

0
1
172

Pendant longtemps cela ne me dérangeait pas. Il me semble que je détenais suffisamment de sérénité en moi pour ne pas en prendre ombrage et composais avec ces ombres. J’en riais. Et puis quelque chose a eu lieu. Un renoncement qui fait qu’à présent je m’attarde et me réveille. Ca suffit d’être toujours la fille dont il faut se méfier. Celle que l’on tient gentiment à distance. Et dans ce gentiment il y a toutes les suspicions, les condescendances, ces cadres dans lesquels on tient enfermer les audaces, et autres misogynies. Ces préjugés me heurtent. J’ai l’épaule si alourdie des larmes. Il y en a marre d’être celle qui panse, qui cajole, qui console, rassure… la bonne âme qui fait œuvre de charité, preuve de loyauté, bref, celle sur laquelle on peut toujours compter et s’appuyer parce qu’elle répond toujours présente aux sollicitations. Une passerelle brinquebalante relie mon enfance à ma solitude. J’étais supposée être une ensorceleuse, une empoisonneuse mais, in fine, c’est moi qui ai été broyée, déchiquetée par ces ragots pesants d’injustice. Ma déchéance, c’est cela. J’ai failli, j’étais prête à me mettre à hurler, quitte à passer pour une hystérique, pour pousser les autres dans leurs derniers retranchements, les voir hésiter, les faire bégayer. Et bien, je suis désormais en possession de l’élégance et de la décence requise pour me permettre de faire front. Ce que je suis en mesure d’interpréter dans ces fracassements, je ne l’avais jamais croisé, d’abord je reluque. Un jour, quand plus personne ne se souviendra de ce que je fus. Personne n’est-il capable de voir en moi une boule  d’amour ?

boxe

 ISABELLE FRANC RTTR

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cette chimère…

Ceci est l’histoire d’une chimère…Bien sûr que je pense à toi, tout bas, par instants, mêm…