Accueil litterature Mise en place

Mise en place

0
2
165

La femme n existe pas… Elle n est que pulsions agressives, hysteries et sensualité. Je ne peux dire une autre vérité que celle là. Ce fut toi. Je voudrais te montrer le vide que tu as laissé en t en allant J ai eu envie, en vie, de te hair au plus profond de moi. Bien souvent pour ne pas dire jamais nous n’avons pas le choix de la personne que nous aimons ce qu il adjure après une rupture un fauteuil pliant sur les galets face à la mer. Le silence aurait dû être un langage à part entière entre nous, au lieu de cela, il a été cet autre, cet être extérieur, qui nous a amène vers la destruction Cet amour là c était celui d une vie, celui d une pluie intérieure. Ne plus attendre pour remettre en cause l entièreté des sentiments, l amour vertigineux, le désir cocasse. Est-ce seulement possible d apprivoiser l amour ? Le maintenir enfermé ? C’est le regard de l artiste envers son œuvre que j’ai cherché à travers tous tes mots. La crainte de l emprise, la peur du tragique, et les battements d ailes. Il est courant que les femmes désenchantent lorsqu elles meurent d aimer qu elles ne reviennent pas ou qu elles sont beauté, basculement, rire. L amour a le visage d un masque mortuaire.

cof

Isabelle franc Rttr

Copyright

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

des pas perdus

A peine avais-je mis le pied dehors que je m’enfuis dans les airs parce qu’il y a des jour…