Accueil litterature Ensemble, à deux

Ensemble, à deux

0
1
186

Je n’y croyais pas, je ne voyais comment cela pouvait être encore possible. Quand cela s’est produit, je n’ai rien compris. C’est ainsi que la rencontre put avoir lieu, je t’ai croisé en franchissant un seuil, un soir, où je marchais en ta direction. Cette fois-là j’ai osé, moi qui d’ordinaire suis dans la constante retenue. Désormais, personne ne m’attendait, personne, et puis de toute façon, personne n’a jamais voulu être là parce que c’est ta place ce qui pourrait être le signe d’une non existence. Et je me demandais pourquoi mais c’est qu’il n’y avait rien à prendre. J’imagine comme je vais me complaire à me noyer dans tes yeux, à me perdre sous tes baisers, j’ai compris que chaque instant vécu auprès de toi consisterait en un privilège. Nous nous sommes reconnus par la promesse que nous nous étions faite,  bien avant d’être vivants, c’était quelque part entre ciel et terre, un horizon irreconnaissable sauf de nous.  Ce qui me terrifiait le plus était l’idée était l’idée que tu te refuses à moi, de te voir indiffèrent  à moi. Je crois bien que j’aurais été capable de déchainer toutes les mers du monde, y compris les océans, et les cieux, si le reste ne suffisait pas à attirer, une seule seconde, ton attention. J’aurais su opposer la force des éléments à celle de ton visage terrifié qui dit non. J’aurais eu envie de hurler pour exulter cette douleur tellement furieuse. Il est probable que je serais retournée à la source première, si vaste te parut ma colère…

images (19)

 ISABELLE FRANC RTTR

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
  • Assise…

    Là, dans ma solitude, le ciel rouge est délavé, les sentiments alignés se chuchotent, il e…
Charger d'autres articles liés
  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
  • Assise…

    Là, dans ma solitude, le ciel rouge est délavé, les sentiments alignés se chuchotent, il e…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
  • Assise…

    Là, dans ma solitude, le ciel rouge est délavé, les sentiments alignés se chuchotent, il e…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

De ce début d’année

Nous sommes déjà fin février. Deux mois pleins viennent de s’écouler. Je ne sais pas pourq…