Accueil litterature Dire ou pas les choses

Dire ou pas les choses

0
1
96

Un jour je lui dirai, ce sera tout ou pas, la vérité ou pas, pour cela, je trouverai les mots, je lui raconterai toutes les douleurs que j’ai enduré, mes yeux embués, les nuits sans sommeil,  j’ai traversé, essuyé, surmonté pour avoir le droit de l’aimer, lui. D’aussi loin que je me souvienne, c’est lui et ça a toujours été lui, le reste, une question de temps. Il faudra que je sache la valeur que tu accordes à cette distance établie entre toi et moi, à cette pudeur qui cache nos chevilles. Je lui dirai les heures creuses,  de solitude, celles de peur et de crainte mais jamais de doute. Je ne me suis jamais sentie perdue, jamais autant en confiance. Je lui dirai que chaque soir je m’endormais en pensant à lui. Au début, je me demandais ou j’allais pouvoir trouver les mots, à présent, je sais qu’ils sont dans tes yeux humides, dans bien d’autres petits saluts, d’autres acharnements, d’autres écoulements ; d’autres effondrements. Certes, rien n’est garanti, c’est pourquoi il faut s’y risquer. Désormais je pars enterrer les mots impairs, les taire pour l’éternité Ceux que nous créerons nous –même, et ferons vivre, ferons battre nos cœurs d’un souffle nouveau.

mains

ISABELLE FRANC RTTR

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

  • Au pied du mur

    Au pied du mur. C’est toujours dans les embruns du désir que les racines de tout nouveau l…
  • Porter la lune

    Une main tendue qui porterait la lune. On la voit  apparaitre, puis disparaître, pour reve…
  • Réflexion sur le temps…

    Quel beau fantasme que celui de l’éternité ! Je ne l’ai pas vu filé, avec ses rides, ses e…
Charger d'autres articles liés
  • Au pied du mur

    Au pied du mur. C’est toujours dans les embruns du désir que les racines de tout nouveau l…
  • Porter la lune

    Une main tendue qui porterait la lune. On la voit  apparaitre, puis disparaître, pour reve…
  • Réflexion sur le temps…

    Quel beau fantasme que celui de l’éternité ! Je ne l’ai pas vu filé, avec ses rides, ses e…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Au pied du mur

    Au pied du mur. C’est toujours dans les embruns du désir que les racines de tout nouveau l…
  • Porter la lune

    Une main tendue qui porterait la lune. On la voit  apparaitre, puis disparaître, pour reve…
  • Réflexion sur le temps…

    Quel beau fantasme que celui de l’éternité ! Je ne l’ai pas vu filé, avec ses rides, ses e…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

citation du jour

Le présent est la seule éternité possible. Grégoire Delacourt – Danser au bord de l’abîme …