Défait

Commentaires fermés
3
264

J’ai étouffé tout au fond de ma gorge mes cris pour mieux me redresser. J’ai enfoui partout dans ma chair le moindre bemol pour me relever. J’ai enveloppé le monde dans la douceur idéale des aurores pour concentrer mon regard sur la beauté de ton visage. J’ai même caché dans les draps les preuves de nos plaisirs impolis . J’ai dessiné dans tes yeux les ancrages de notre histoire. Je ne manque ni de rêves ni d’imagination seulement d’espérance. J’ai explore les sentiers de la jalousie sans aucune gloriole, sans commettre le faux pas qui m’aurait coûté cher. C’est absurde en soi. Cela donne un visage défait

mains

Isabelle franc Rttr

Copyright

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Je suis snobée

Dire que je croyais que suivre des études pouvaient rendre plus intelligents, du moins, pl…