Accueil litterature Ciel orageux

Ciel orageux

Commentaires fermés
0
300

Et j’ai regardé le bleu de la mer, puis j’ai posé mon regard sur le blanc du sable , j’ai remarqué les nuages où je pouvais contempler ton doux visage . Cela m a rassuré. J’ai chassé les idées noires , affolé les pensées afin de me retrouver dans le present. L’instant d’après a chassé les nuages, seule est demeurée la sensation d’avoir succombé aux promesses des etoiles. Toi, uniquement toi. C’est en me penchant à ton oreille que je t ai raconté l’histoire de la beauté d’une rencontre…

cof

Isabelle franc Rttr

Copyright

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

l’effacement

Ceci ressemble a un effacement de soi. L’acceptation, la résignation ou la soumission ? De…