Accueil litterature Ce que j’aime

Ce que j’aime

Commentaires fermés
1
212

J’aime ce qui ne décline pas. J’aime encore plus ce qui ne périclite pas. J’aime  l’aspect brut de ce qui est culotté, effronté. J’aime les draps blancs que l’on salit à grands coups de corps à la dérive. J’aime ce qui ne peut être quitté. J’aime les premiers tremblements que l’on n’oublie pas. J’aime ce qui est remarquable mais non ostentatoire. J’aime l’exemplarité d’une main tendue. J’aime tourner le dos aux casse-pieds de tout genre… J’aime ce qui ne peut être désamorcé, désarmé. J’aime la fragilité des caresses, des gouttes de pluies, de la rosée au coin des yeux. J’aime les bords de l’infini. Et les balades aux bords de tes sourires. J’aime les mots qui ne peuvent être dits qu’en catimini parce qu’ils imprègnent la peau si fortement. J’aime ces rivières qui nous entraine l’un vers l’autre. Ce vent de la mer qui souffle entre nos mots, et, l’écume qu’il dépose puis reprend. J’aime la complicité entre nos finitudes. Enfin, j’aime les rebords de tes lèvres…et inversement. Je n’ai pas peur de la fin du monde, seulement de la fin d’une histoire.

 double

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres articles liés
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • En fait…

    Et si tout avait été orchestré…à présent, je sais pourquoi je suis tombée sut toi ; ma pet…
  • lumineuse…

    Je me hâte d’écrire ces quelques lignes, furieuses, maladroites, pour pouvoir voir tes yeu…
  • Matin…

    Je me réveille. Ce matin, l’air est chaud. Ca y est, on dirait bien que l’été est là, inst…
Charger d'autres écrits dans litterature
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Tant de fois,

Tant de fois je me suis tenue à côté de toi, nue et dépouillée. Tant de fois j’ai veillé à…