Le soleil

0
2
155

 

Je vois bien le soleil dans ton regard. Un discernement. Il me faut t’attendre…Oui, plusieurs mois c’est long, cela parait interminable lorsque l’on attend l’inespéré, ce retour de l’autre…si tu prenais la peine de regarder tu verrais que la pluie a coulé dans mes yeux. Que cherchons-nous ? Une relative insouciance qui servirait de cicatrice à ces coups de canif qui entaillent nos chairs. Je me suis dit que je ne devais jamais oublier ce premier pas, faux ou pas. Quelques choses m’amènent à réfléchir sur nos attitudes, il est temps de vivre chaque seconde pour l’à venir, pour apprendre lentement à l’aube de ces sentiments naissants. Je savais que ce temps là viendrait, sans aucun effort, il nous faudrait parvenir à saisir la chance. Pire, on allait devoir se racheter une conduite, se soumettre à leurs codes, la foi, la loi…Moi, si éprise de liberté, de légèreté. L’histoire que je souhaiterais écrire a commencé il y a déjà quelques vies, et n’aura pas de fin, une fois achevée, elle s’immiscera entre leurs mains.

 FB_IMG_1548508653373

 

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

 

  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres articles liés
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Incertain

Peut-être, peut-être pas. Incertain. C’est fini. L’histoire se termine. Elle aura duré ce …