Accueil litterature Par ailleurs…

Par ailleurs…

0
0
194

De toi, je ne sais pas encore grand chose. Je sais seulement que je souhaite t’apercevoir, vaporeuse, sur le chemin de tes rêves de vie, de liberté, de changement accomplis. J’aimerai, enfin, t’entrevoir accéder au bonheur éternel au delà de ces combats que tu mènes avec courage.

Amour

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

 

  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres articles liés
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Petite pensée

 Je rêve d’un monde qui n’est pas, je rêve d’un monde ou toute maladie s…