Accueil litterature Etre résolu

Etre résolu

0
0
147

J’y suis résolue. Je te dirai toutes ces choses pour que tu les entendes au moins une fois dans ta vie, ne serait-ce que de ma voix. Avec détermination, avec des mots choisis, triés sur le volet pour qu’ils sonnent comme des perles de pluie sur ta joue. Tu auras la peau humide d’émotions. Je n’en finirai pas de te dire toutes ces choses parce que je serai effrayée à l’idée que tu les oublies si vite. Et s’il le faut, je n’hésiterai pas à me servir de ta peau comme d’un papyrus pour y graver mes dernières volontés. Intentions et testaments. Qu’importent les faux pas à l’âge où nous sommes ? Ils sont devenus nos excuses pour obtenir de celleux d’en haut, des miracles à notre échelle. Si jamais je ne te les dis pas, je vais sombrer dans la folie. Parce qu’il n(y a plus que ces choses qui valent la peine ; Parce qu’une fois dîtes, je retrouverai …

 

 

FB_IMG_1556824201528

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Argentée…

Disparaître. Effacer l’une après l’autre, les traces de nous. Comme des indice…