Accueil litterature Le visage de la foi…

Le visage de la foi…

0
1
176

La foi serait-elle un cloître ? On ne s’en souvient jamais. On croît. On ne peut pas faire semblant de croire. C’est une chose impossible car  je sais qu’elle ne se porte pas. La foi sans forme, simplement pure, intense, entière.  Elle chapeaute chaque baiser sur le corps. Chaque regard. Chaque geste de la main. Ce grand  souffle de vie nous transperce chaque jour. Je la vois attendre aussi bien la transgression que l’expiation. Le faux pas…on devine sa présence. On sait qu’elle est là dans le silence. Elle menace de sa colère, de nous rompre à  tout instant, notre condition d’humain, cet espoir d’immortalité.

rabbin

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-

  • On dit…

    On dit que …on dit que je suis un vieux pervers narcissique, impuissant et dominateu…
  • Pliures…

    L’être humain est ainsi, sa nature faite telle que : notre besoin d’être aimé et reconnu e…
  • Sol y sombra

     Je m’écarte du bavardage des uns et des médisances des autres. Je me suis réfugiée dans l…
Charger d'autres articles liés
  • On dit…

    On dit que …on dit que je suis un vieux pervers narcissique, impuissant et dominateu…
  • Pliures…

    L’être humain est ainsi, sa nature faite telle que : notre besoin d’être aimé et reconnu e…
  • Sol y sombra

     Je m’écarte du bavardage des uns et des médisances des autres. Je me suis réfugiée dans l…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • On dit…

    On dit que …on dit que je suis un vieux pervers narcissique, impuissant et dominateu…
  • Pliures…

    L’être humain est ainsi, sa nature faite telle que : notre besoin d’être aimé et reconnu e…
  • Sol y sombra

     Je m’écarte du bavardage des uns et des médisances des autres. Je me suis réfugiée dans l…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Puissance et rien

Certains jours, je trouve des raisons réconfortantes de t’avoir aimé, plus, de célébrer ce…