Accueil litterature Tu as montré..

Tu as montré..

2
0
155

 

Tu as su me montrer qu’il était possible d’aimer la discrétion et la sobriété, d’en faire des valeurs socles, les racines de son existence. Je ne me pose même pas la question de savoir ce que tu m’apportes tant l’évidence saute aux yeux. Avec toi, en premier lieu, il faut surtout être une personne humble en toutes circonstances. Avec toi il ne sert à rien de se faire remarquer, se mettre en avant est la meilleure façon de mettre une distance entre toi et moi. De te faire fuir, tu as toujours détesté cela. En observant toute la bienveillance, l’attention et le respect dont tu es capable de faire preuve envers autrui,  j’ai vu comment tu pouvais faire parler les silences. Je t’ai vu forcer l’admiration des rares personnes privilégiées qui te fréquentent. J’aurai monstrueusement rêvé d’avoir un père comme toi, qui sache faire de ses enfants des êtres solaires. Tu tempères, tu recadres, tu rectifies…et puis, tu montres le chemin parcouru, la distance qui s’amenuise.au fur et à mesure  Je crois qu’un jour on se rencontrera, on s’aimera, on se déchirera…

 ame 

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2019-11-02

  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres articles liés
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits dans litterature

2 Commentaires

  1. GUILLET

    25 décembre 2019 à 1 h 52 min

    Bonsoir Ysabelle,

    Les textes j’adore inconditionnellement, TOUS .
    Les Illustrations ?, photos ?, peintures ?…, sont elles de vous. il y la même « patte ».
    J’aimerais bien savoir, ou en savoir plus.
    Ces « âmes » seraient belles sur mes murs trop blanc sans âmes eux !
    Même en lithographies, encadrées se serait beau.
    Si je peux me permettre, pourquoi, HANDIPARISPERPIGNAN ?
    Je suis un peu mal-agile, mais je trouve que sur LinkedIn, vous venez y mettre une belle espérance.
    S’il vous plait continuez, non pas à nous faire rêver, mais nous (eux) réveiller !
    Il es vrai que vous tes à contre-courant par rapport à la vie mais il y dan vos mots la souffrance (…la votre ?) et la direction à suivre aussi. Je vous cire à cet effet :

    « La blessure. Elle est douloureuse pour qui saigne. On a envie de donner quotidiennement, on ne nous l’autorise pas…On aurait envie de hurler à l’injustice, par ce qu’on ne comprend pas, envie de réveiller ces dormeurs du val qui nous disent qu’il faut rester digne.,. à prendre sur soi Il ne faut jamais se sentir coupable d’aimer. Ca rend fort. »

    Et bien si cela n’est pas une souffrance…, qui suis-je ?

    ( Je suis un senior comme ils disent, pour ne pas dire vieux ! )

    Je profite de ce moment de Noel ,pour vous souhaiter de bonnes fêtes, et vous souhaiter une nouvelle année de paix et santé.

    Avec mes respectueuses salutations.
    Jacques GUILLET
    (sur L’inkedIn)

    Répondre

    • handiparisperpignan

      25 décembre 2019 à 17 h 30 min

      Bonjour à vous, et d’abord, je vous remercie beaucoup. J’ai décidé de nommer mon blog ainsi car je suis moi-même handicapée c’est à dire je suis mal entendante, et, ^porte des appareils auditifs. Merci pour l’analyse, et vos mots…Bien cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le fait est

Le fait est. Aujourd’hui encore, certains d’entre vous m’entrevoient comme un monstre. Cel…