Accueil litterature Et surtout pas…

Et surtout pas…

0
2
109

 Et surtout n’allez pas croire que c’est foutu, raté, mort, Je ne suis pas du genre à me morfondre dans le désespoir Je ne m’enfonce jamais jusqu’à la dernière larme. N’allez surtout pas croire que je n ai pas en moi un brin d ‘orgueil, un amour propre suffisant pour rester debout. Et n’allez pas imaginer que je serai capable de retourner en arrière. Je savais ce qui m’attendait que je n’ aurai rien sans peine que je n’aurai pas qu à tendre la main… Je n’attends plus rien. J’ai ces foutus antécédents autour de moi. L’espace d’un matin j’ai eu l’audace de croire au possible…

monde

Isabelle franc Rttr

  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres articles liés
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Frénésie

    Je voulais croire que j’étais comme tout le monde ; surtout m’imprégner et me convaincre d…
  • Incertitude du temps…

    Depuis quelques temps, chaque matin, je sens mon corps traverser par une énergie nouvelle.…
  • Dire et raconter

    Je raconterai la nuit ; Je raconterai le bleu de rêves. C’est toujours à peu de choses prè…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Fini ce temps

Encore une chose, juste une dernière chose avant. Je dois vous remercier pour cette froide…