Accueil litterature Les vagues…

Les vagues…

0
0
81

Les vagues. Les chagrins, certains préfèrent les dire. Les exprimer. Les exposer. Parler d’eux. Je me contente d’écrire, de poser des mots sur une page blanche et non de faire la roue tel un paon qui parade. Stupide de s’évertuer à jouer à l’amoureux transi qui cherche à séduire. J’ai appris l’inutilité de taper du poing sur la table. J’ai appris la fragilité de la violence. Il suffit d’un seul détail qui change pour que tout change. Un sourire, une attention, un regard…Si quelqu’un venait là me prendre la main, dans un geste autant léger que délicat, il ressentirait comme la mienne est si frêle, si transparente, prête à sombrer. Il sentirait tout ce qu’elle a toujours eu. Il verrait bien qu’il s’agit du seul reflet de mon âme à moi, aussi apaisée et craintive qu’un oiseau apeuré. Il comprendrait toute la douceur qu’elle a su répandre, jadis, et dont plus personne ne veut, aujourd’hui. Aucun homme présent pour réclamer sa tendresse. Personne, non plus, pour caresser cette main. Sans doute, il ne pourrait être qu’admiratif devant tant de bonté. Oui, si quelqu’un venait de suite me dire qu’il allait prendre soin de moi, je serai moi la première étonnée de tant de sollicitude à mon égard, habituée à la solitude que je suis…

 téléchargement

 

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2020

 

  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres articles liés
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Penser à autrui…

    Penser à l’autre, ailleurs, parce qu’il faut oublier tout rapprochement dans l’immédiat. C…
  • Tout finit…

    Tout finit par arriver quand on sait faire sien le rythme de l’autre. Ta main dans mes che…
  • Le temps reviendra-t-il ?

    Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Quelle histoire ?

Cette histoire restera un amour inachevé, inachevable. Je ne sais pas si nous avons encore…