Accueil litterature Le temps reviendra-t-il ?

Le temps reviendra-t-il ?

0
4
85

Parce qu’il y a des jours plus primesautiers que les heures confinées que nous traversons aujourd’hui. Tu penses toujours que le temps reviendra….pour ma part, je n’y crois plus. Et puis même s’il revenait, que changerais-tu, toi, au fil d’actualité ? Que changerait-il au vent, au rouge de mes joues ? Il ne sera jamais toi. Il y a un temps pour tout. Comme tu as bien fait de mener ta barque sans prêter plus attention à moi…in fine, je ne suis qu’un  détail accroché à un ensemble.  A ceci près, lorsque tu te seras enfin décidé à me rejoindre, parce que je suis certaine que cela arrivera,  il sera déjà trop tard, je n’aurai plus mal de toi, nulle part ; je serais capable chaque jour de m’enquérir de la tristesse de ton regard. Merci de me donner encore cet espoir exubérant de porter haut les valeurs du cœur, de les hurler à celleux qui ne les entendent pas…faire résonner l’écho de l’amour.

Prenez soin de vous.

 

images (19)

ISABELLE FRANC RTTR Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés-Copyright ©- 2020

 

  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres articles liés
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Le ravisement

    Il n’y a aucune trace de nous, pas de photographies jaunies, pas de souvenirs crépusculair…
  • Un nouveau corps

    Ce corps-là habiterait pour la première fois dans cet espace clos, sombre, feutré, arrondi…
  • Je regarde l’autre

    Il y a dans l’amour, la place nécessaire à l’accueil de l’autre, à sa différence, à sa ric…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ne me regarde pas rougir

Il y a quelques jours encore, pour l’occasion, j’avais pensé à t’envoyer des roses orange.…