Accueil litterature Un nouveau matin…

Un nouveau matin…

0
7
242

En ouvrant les yeux. Un matin, il y a une autre vie qui se fait jour. Dans l’entrebâillement, on aperçoit l’ombre d’un soleil flamboyant qui se lève, renversant ainsi la tiédeur de nos nuits. On entend un vent nouveau venir chuchoter à nos oreilles. D’un seul coup on est prête à grandir. On revendique nos guerres intérieures. On pratique l’effacement de chaque pas en arrière, il reste les dernières racines à  arracher, que tout soit nickel pour le  nouveau départ. Que la simple idée de repartir de zéro me fait du bien.

 téléchargement

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

 

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Désormais

Désormais, on compte chacun des jours qui nous séparent des retrouvailles…on compte toutes…