Accueil litterature Comprendre…

Comprendre…

0
2
83

Parce que je comprends que tous les rêves de mon enfance poursuivaient donc un seul et unique but : me mener à toi. Aujourd’hui, j’ignore tout de la raison, j’ai envie de te parler de tout cela. Et évoquer cette lassitude qui gagne mes paupières closes. J’évalue, à l’intérieur de moi, tu as tout fait explosé, tout a été renversé, chamboulé, les embruns de culpabilité, les qui-vive de la peur. Parfois, ton propre silence, ficelle le mien, il l’enrubanne dans un chant hors des sentiers battus. C’est à croire que rien ne peut se vivre dans une certaine simplicité. J’avoue, j’ai souvent eu envie de tout abandonné, te laisser choir, te renvoyer à tes libertés d’homme, celles dont en tant que femme on est radicalement exclue. J’ai appris à accepter, à faire preuve de résignation, à aller même jusqu’à faire les louanges de cet état de fait, alors, qu’au fond de moi, cette impuissance me révulse. Devrais-je me montrer plus entreprenante ? Je suis toujours gênée de devoir m’imposer…

 

mains

 

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres articles liés
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des hommes…

Des hommes, je me rends compte que je n’ai toujours reçu que des trahisons. Quel cadeau ! …