Accueil litterature Dans la tête…

Dans la tête…

0
1
74

Je ne sais pas ce qui peut bien trotter à cet instant dans sa tête. J’ignore tout des rêves qu’il poursuit…il ne me parle jamais de cela, de ces grandes inspirations, ces indulgences infinies. Il doit estimer que cela ne me concerne pas. Je regarde ses yeux bleus qui me fixent, je contemple ses sourires qui me causent une joie extrême, même, ils ne me sont pas précisément destinés. Et à chaque fois, c’est la même chose, je me noie. Vous avez pris mon regard, vous découvrez de quoi il est rempli, meurtri, endolori…vous avez bien failli vous y perdre vous aussi, mais restez inlassablement dans cette retenue.

 

 

inbound8056000183530981365

 

 

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres articles liés
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

De ce silence

J’ai une certitude. Celle que notre époque met à mal les relations humaines de maniè…