La mer…

0
3
139

Je voudrais voir, et revoir, la mer, chaque matin. La contempler. Et pourquoi pas, lui dire comme elle m’attire, inlassablement. Peut-être est-ce tout simplement parce que la force de l’eau apaise, allège, rend supportable les torsions de chaque nuit. Elle nourrit l’instant. J’aime sa course folle, son mouvement d’éloignement puis de rapprochement, et la blancheur de son écume. Il arrive parfois que mes pensées repartent au large, suivent le reflux de l’eau.  La regarder, c’est s’échapper de soi, c’est s’enraciner dans cette éternité-là, c’est s’entremêler au chant des voix qui de l’aube au crépuscule font entendre leurs maux. On ne sait jamais avec elle comment elle se comportera demain…Il lui arrive d’être furieuse. Elle et moi partageons ce même vent de colère. Je me reconnais dans ces tempêtes. Depuis l’enfance je me soucie de ses états d’âme. C’est dans ses creux que j’aimerais venir chuchoter ma rage, ma tristesse, ma voix…mes petits cailloux.

 mer

 

 

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres articles liés
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Quelle place ?

Je sais que je n’ai plus ma place dans la voie que tu as choisi de suivre. Je n’ai jamais …