Accueil litterature Ceux-là même qui…

Ceux-là même qui…

0
4
122

Les mots que tu as dit, tu les pensais vraiment ? Il arrive parfois que nos mots outrepassent nos pensées. Derrière, il y a une violence meurtrière qui se répand. Et la haine, si imperceptible au début, se diffuse d’un coup, recouvrant nos infimes pas…Certes, il est beaucoup trop tôt pour se réconcilier. Je t’avoue que je ne suis pas prête, et cela malgré toute la bonté dont je peux faire preuve, à renouer avec toi, à reprendre le fil du dialogue interrompu à maintes reprises. Tu as essayé de me faire du mal, me blesser, m’humilier. Les bleus sont encore bien vivaces à l’intérieur de ma chair. Il n’y avait pas de coups, tu ne tapais jamais, c’était plus insidieux que ça.

ongles rouges

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mal lui en a pris

Mal lui en a pris. Elle s’est fourvoyée dans une aventure sans lendemain. Ce soir, d…