Accueil litterature Partout…

Partout…

0
3
136

Toi, tu es partout, dans tous mes regards, dans mes bémols, dans mes alertes…Je ne peux pas  encore déverser sur toi tous mes engagements, c’est pour cela que je prends sur moi ; je m’exerce à la patience. Je compare cela à un savant jeu d’équilibriste entre les douceurs qui envahissent nos chairs. As-tu déjà ressenti comme un plaisir nouveau ? Je sais qu’il faudra encore des aurores pour te porter à faire ce choix-là. Cela semble faire un peu stratège, certes, mais j’ai tellement peur de tout gâcher en suivant le rythme fougueux de mes désirs. Le réel est tel, alors la nuit, je n’ai pas envie d’être dans la pertinence, qui m éloigne à quelques pas de toi. Je préfère de loin aller me réfugier dans ce qui me tient de douceur envers et contre tout. Je fais tout pour éviter que cette historie ne tombe en désuétude ; minutieusement, je défriche les murs du passé, je cisèle une vie à deux, je dégrise, rien que ça. Je l’aime suffisamment pur supporter tout ça.

 

unnamed 

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des livres et des mots

Cela ressemble fort à un vrai bric-à-brac de mots. Tout un fatras de mots croisés dans tou…