Accueil litterature Le sourcil…

Le sourcil…

2
2
282

Parce que tes silences m ‘ont particulièrement exposée aux humeurs de la foule. A l’écume de la houle j’aurais pu faire confiance pour tenir les promesses. J’ai vaincu des barrages, autrement plus montagneux, enfin fière de mon accompli. Il n’y a pas de résistance plus difficile à Et si c’était toi, qui devais traverser ce passage obligé, comme ils disent, pour du bout des lèvres, apprendre à lâcher prise…Tu viens de te réveiller après une longue aparté, tes yeux sont en train de se désourciller. A présent, il n’y a qu’une seule voix prédominante qui se déroule devant toi. Il arrivera un jour où  tu réussiras à te délester de ces ecchymoses bleues ; il était grand temps que cela t’échappe, que les vents te ramènent dans l’espace épuré

 

sourcil

Isabelle Franc Rttr

Prenez soin de vous

  • Rêve….

    J’ai encore rêvé de toi Mise à nu, par ton silence. Je cherche par tous les moyens à…
  • Perdre…

    Des amoures perdues dont personne n’ose dire qu’elles ont bel et bien existees…
  • Je souffle…

    J’ai réalisé, tout est bon pour se moquer de moi. Le moindre faux pas est sanctionné…
Charger d'autres articles liés
  • Rêve….

    J’ai encore rêvé de toi Mise à nu, par ton silence. Je cherche par tous les moyens à…
  • Perdre…

    Des amoures perdues dont personne n’ose dire qu’elles ont bel et bien existees…
  • Je souffle…

    J’ai réalisé, tout est bon pour se moquer de moi. Le moindre faux pas est sanctionné…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Rêve….

    J’ai encore rêvé de toi Mise à nu, par ton silence. Je cherche par tous les moyens à…
  • Perdre…

    Des amoures perdues dont personne n’ose dire qu’elles ont bel et bien existees…
  • Je souffle…

    J’ai réalisé, tout est bon pour se moquer de moi. Le moindre faux pas est sanctionné…
Charger d'autres écrits dans litterature

2 Commentaires

  1. Mougani

    6 février 2021 à 10 h 00 min

    Tu es magnifique en image.
    « La vanessa » plutôt que « la jouconde » ou « la élise ». C’est fait par modigliani !

    Ce que je crains c’est ton sens du contact ta façon de présenter, de réunir.
    C’est un peu cette image. Celle des jouvelle largué en plein centre d’intérêt, prisées par les hommes affaires leurs parrains.

    C’est grave ! C’est à se marcher dessus. Ce qui m’est arrivé.
    Avec ces filles, vierges et experts d’orient.. Un ancien camarade classe m’avait pourtant livré l’affaire clé en main.
    Là j’ai vu la gêne, je visionné lailleurs, loutre atlantique ou l’après détroit.

    Voilà mon poème qui se Parma de ce taton, reporté cette requête incidieuse : pourtant je suis à demi orphelin, je dois rebâtir mes rempart, rénover le salon d’accueil des compagnons. On en a encore tant et il manquent de se léser. Leurs filles croquent la vie et mangent le pain de toute les plaines. Elles mangent à plein dent et maman en était. Qu’a-t-elle ingurgité de paralysant ?

    Moi : http://permission-b.over-blog.com

    Répondre

    • handiparisperpignan

      15 février 2021 à 10 h 15 min

      Merci

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ces moments là

À nos yeux, certains moments ont plus de valeur que d’autres. Qu’est-ce qui peut, autant, …