Accueil Non classé Une sensation…

Une sensation…

0
4
131

Parfois, il arrive que la sincérité de nos propres sentiments soit mise à rude épreuve.  Il s’agit à travers ces sentiments d’atteindre un certain état de pureté.  Une sensation de séparation. De débarrasser ces attachements de tout intérêt, de toute jalousie ou autre hypocrisie.  En ce sens, la sincérité est synonyme de vérité. Je ne sais pourquoi mais la plupart des gens ont du mal à faire face au réel. Être authentique leur pose un problème. Cela se passe à l’intérieur. Tapi. Caché. Cela n’a pas de visage. Pas de forme.  Aucun sentiment n’est en soi illégal. Aucun sentiment ne peut de ce fait être jugé.  Il me semble que chaque sentiment possède une existence propre et indépendante. Laissons-les exister. Devenir. S’émanciper. Ils sont  tous singuliers, uniques et distincts. Nous devons les laisser naitre et disparaitre le cas échant. S’éteindre au gré des vagues. Cela participe d’une certaine beauté, je dirai. Peser prudemment chaque mot avant de parler pour ne pas froisser l’autre est une vraie torture. Cela m’est de plus en plus pénible. M’est insupportable. C’est d’une violence inouïe. Vouloir à tout prix se conformer à l’image attendue par le Grand Autre, ce regard tellement destructeur. La sincérité ramène toujours à la singularité. Forcement. A ce qui fait l’humain. A ce qui nous différencie de l’autre.

eclat

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres articles liés
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Mal de mères…

    « Mal de mères », c’est le titre d’un livre à paraître d…
  • Ces yeux ouverts..

    Ces yeux ouverts, je voulais que ce soit les tiens… . Alors , oui, j’ai appris…
  • Mainstream…

    On est dupe sans l’être vraiment…De manière incessante, on nous martèle, rabâche, assène d…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ne pas oublier…

On ne peut simplement pas le ranger dans une enveloppe. Je ne parviens pas à oublier ce re…