Accueil litterature Sait-on…

Sait-on…

0
5
193

Sait-on nous-même de quoi nous parlons ? Ne t’inquiète surtout pas ! Ce sont toujours des mots très doux, très ombragés, très secrets que j’ai envie de partager avec toi. Ceux que tu prononces sont là, dirait-on, pour ouvrir un espace où je peux déployer mon visage, couvrir les miens si honteux et timides, et, tu peux regarder l’empreinte que ceux-ci laissent dans mes yeux. Peut-être que c’est comme ça parce que c’est toi. Je reconnais que je passerais volontiers tout mon temps à t’écouter, tes paroles, ta bouche, ne faire que cela, sans aucun après. Tu as dû tout dire mais je parle ici de ce qu’ils tracent dans ma chair, tes mots me hantent, me troublent, et me soumettent. Et je m’incline, me plie devant tant de justesse. Je me suis demandé jusqu’à quel point j’aurais la patience de t’attendre, à genoux, à terre jusqu’à que de ta main légère tu relèves mon visage. Je serai toujours cette petite fille en train de disparaître, toujours celle apeurée de voir le meilleur d’elle-même….

 jummy

 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres articles liés
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Eux aussi…

    Parfois, la langue est lourde de mensonges. D’inconséquences, aussi. Je tends l’oreille. L…
  • La balaçoire…

    L’humiliation est-elle une seconde nature ? Je vais écouter, sans argument, puis, m’éclips…
  • Voler…

    Depuis enfant, je m’attends toujours à ce que le pire puisse advenir, arriver, surgir. Un …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cette heure

Il est temps d’évoquer ces heures perdues que l’on redoute tant. Elles sont au…