Accueil litterature Est-ce que …

Est-ce que …

0
2
120

Et je me demande si nous parviendrons, un jour, malgré les obstacles, toi et moi, à avoir le temps de voir nos rêves se concrétiser, s’accomplir. Je voulais vous dire que je crois que non, que tout semble fichu. Cet horizon me rend tragique. Contrairement à ce que tu crois je ne suis pas quelqu’un qui invente des commencements, des fins, sorte de vies à l’eau de rose. Les brisures ont fortement entaillé ma chair. Je soulage. J’apaise. J’arrondis. Je dissimule ce que je trouve laid pour ne pas briser la générosité.

 NOG77667

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres articles liés
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • J’ai pris…

    Ô, j’ai pris conscience comme je peux aimer tes espaces silencieux. Chaque fois que nous d…
  • Et si…

    Et si, par malheur, je me tais, je ne pourrais plus ni crier, ni avancer ; je recevrais le…
  • Et pourquoi ?

    Et pourquoi, quand je suis seule, je pense à la chaleur de tes bras qui tisse autour de mo…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Certes…

Avez-vous remarqué à quel point les minutes qui précèdent tout aveu nous paraissent une ét…