Accueil litterature In fine…

In fine…

0
4
382

Et si « in fine » la vie devait se résumer ainsi : soleil, café et musique classique ???

Je ne sais pas. En revanche ce que je sais c’est qu’il a fallu à peine quelques secondes pour que tout soit détruit, anéanti, que les fondations s’effondrent. Et que les châteaux de sable s’écroulent. Juste ce temps-là. Cela a suffit. Ainsi, tu as choisi d’écouter tous les « quand dira-t-on ». Est-ce pour dompter ces incessants ragots ? Tu es en train de me faire comprendre à demi mot qu’un certain monde, clos, privilégié et élitiste, censure la petite fille intérieure. Le vôtre. Ton chuchotement je l’entends si fort, si violent qu’il me perce le tympan. Ne t’en aperçois-tu donc pas ? C’est ce genre d’attitudes qui engendre chez moi une mélancolie. C’est ce genre d’attitudes qui fait que je préfère rester cloîtrée à l’intérieur. Je déambule durant des heures et des heures à travers la nébuleuse des pensées. Je suis leur hôte. Ensemble. Nous dansâmes. Nous flirtâmes. Nous respirâmes. Ensemble. De mon propre chef, je m’autorise ce luxe. Et pourquoi pas ? Du jour au lendemain, elles te claquent la porte au nez et te tournent le dos. Quel genre de personnes sont-elles ? Que cherchent-elles ? Que cherchent-elles encore ? Même si je connaissais la réponse je me garderai bien de la divulguer car il n’existe pas de vision unique. J’aurai trop peur de susciter la jalousie et la haine. Je sais à présent que les conflits commencent à se radicaliser, laissant peu de chance au dialogue. Peu de chance à la conciliation. Quelle tristesse !!

 

seule 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

 

  • La nuque…

    Il y a eu le coup de cœur. Puis, les balbutiements, la douceur des premiers regards échang…
  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
Charger d'autres articles liés
  • La nuque…

    Il y a eu le coup de cœur. Puis, les balbutiements, la douceur des premiers regards échang…
  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • La nuque…

    Il y a eu le coup de cœur. Puis, les balbutiements, la douceur des premiers regards échang…
  • Arbre rose…

    Est-ce que tu comptes pour quelqu’un ? Être quelqu’un pour un autre est essentiel. Savoir …
  • Au chapeau…

    Entre nous, il n’y avait que des choses vraies. A force de douter, on en vient à perdre le…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Humilité et autodérision…

On venait pour quoi déjà ? Hier, au clair de lune, nous étions quelques uns réunis, au cre…