Accueil litterature Tant de fois,

Tant de fois,

0
3
146

Tant de fois je me suis tenue à côté de toi, nue et dépouillée. Tant de fois j’ai veillé à ce que tout soit parfait, selon ta volonté. J’ai rassuré tes peurs, et, épongé tes déceptions. Je n’ai jamais attendu ni les couronnes de fleurs, ni les plus simples hommages. A l’intérieur, tes silences m’ont dévastée, tes absences m’ont anéantie. Être éprise, c’est donc se résigner à ces fuites en avant. C’est endosser la résilience de l’autre, mais avant tout, c’est …

124495612_10221433329315537_1635364209782048314_o 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres articles liés
  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Juste être…

    Un visage de plus. En attendant, je respire ton absence. Lorsque l’unique réponse que tu d…
  • Océan bleu…

    C’est bien ça, je voulais être un début. Être le mot qui manque. Être quelque chose qui an…
  • Couleurs…

    Où partent nos chagrins et nos doutes ? Il y a sur le chemin de la vie, parfois, de belles…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L homme

L homme à la réflexion brillante lui même il m intime l ordre de me soumettre à la puissan…