Accueil litterature Depuis tout ce temps…

Depuis tout ce temps…

0
8
71

Depuis quelques temps, les visages des gens ne m’emeuvent plus. Je n’arrive pas à y voir autre chose que du pouvoir….infiniment animal. Dire que pendant des années cela m’a rendu triste, dire aussi que j’ai tout fait pour apporter du sourire au milieu de ce monde. Je me souviens que l’on me regardait bizarrement. J’ai passé des années à donner de ma foi, de ma force, et tout ça,, pour rien. J’ai ramassé les souffrances de chacun, du moins tenté car on ne réussit que trop rarement ces paris-là. Il y a longtemps qu’il n’y a plus d’horizon dans les pensées, bien peu respirent l’amour ou l’empathie, bien peu savent encore le juste poids des souvenirs. Bien peu de mots dorénavant déverrouillent les réflexions, au contraire, ils les enferment dans un sacerdoce.

48891_3

Isabelle franc Rttr

Copyright 2021

  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres articles liés
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Intolérable…

C’est une histoire comme il en arrive, malheureusement, souvent… Ö, comme j’ai…