Accueil litterature Je souffle…

Je souffle…

0
1
86

J’ai réalisé, tout est bon pour se moquer de moi. Le moindre faux pas est sanctionné par des éclats de rire, peu discrets . On me rappelle que je ne suis pas la bienvenue, on m’accepte, certes, mais c’est uniquement par pure obligation, parce que quand même, il ne faut pas la laisser de côté. Je vous en supplie, retirer moi le souffle, supprimer ma chair… Je désire n’être plus qu’un faisceau d’énergie qui transporte le vent sans blesser.

nous-avions-marche-des-heures

Isabelle franc Rttr

Copyright 2021

  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres articles liés
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • A partir de …

    A partir de quoi se raconte notre histoire ? Tant de fois j’ai fait preuve de fermeté à to…
  • Soie et satin…

    C’était le dernier jour de l’été, aussi jour de mémoire, et j’ai pensé à t’écrire pour te …
  • Aux aurores…

    Aux aurores, moi, j’arrivais des jardins de mon père. Je me souviens que je portais cette …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

face à face

Il reste que les belles espérances s’envolent vers les brumes des cieux devenus soudain gr…