Accueil litterature Des ratés ?

Des ratés ?

0
3
97

Elle aurait dû y croire…Et elle songe à ces histoires qu’elle n’aurait pas vécues. A ces mains effilées, porteuses de tous ces désirs furtifs, qui se seraient allongées sur sa chair, à ces frissons qu’elles auraient volontairement étendus, aux blessures qu’elles auraient pu laisser, aux entailles. Toutes les empreintes de ces nuits-là ; parfois, tout cela revient tel un flux dangereux et vengeur. Ne fait-on pas que rechercher les plus capricieuses, celles capables d’être à la racine de tout tremblement ? Elle n’est pas folle, elle voit bien tous les efforts que tout le monde consent à faire…

inbound603840780566364395 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

 

 

 

 

  • Là où…

    Charismatique, énigmatique, élégant, séduisant, ta magnificence a su essuyer mes larmes, l…
  • Il y a …

    Il y a une multitude de bouderies dans tes silences. Des caprices d’enfant gâté… et, ces j…
  • Humilité et autodérision…

    On venait pour quoi déjà ? Hier, au clair de lune, nous étions quelques uns réunis, au cre…
Charger d'autres articles liés
  • Là où…

    Charismatique, énigmatique, élégant, séduisant, ta magnificence a su essuyer mes larmes, l…
  • Il y a …

    Il y a une multitude de bouderies dans tes silences. Des caprices d’enfant gâté… et, ces j…
  • Humilité et autodérision…

    On venait pour quoi déjà ? Hier, au clair de lune, nous étions quelques uns réunis, au cre…
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Là où…

    Charismatique, énigmatique, élégant, séduisant, ta magnificence a su essuyer mes larmes, l…
  • Il y a …

    Il y a une multitude de bouderies dans tes silences. Des caprices d’enfant gâté… et, ces j…
  • Humilité et autodérision…

    On venait pour quoi déjà ? Hier, au clair de lune, nous étions quelques uns réunis, au cre…
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’agonie…

Il y a ma vie d’avant. Avant, il y avait les sourires que nous nous faisions en catimini, …