Accueil litterature Ne plus aimer…

Ne plus aimer…

0
0
136

Maintenant je songe à m’éclipser, m’effacer de chaque instant partagé… Ces quelques minutes de connivence. Je ne suis pas certaine d’avoir la force d’incorporer tes excuses… Par contre je ne supporterais pas que tu ne maintiennes pas ma nuque, la serrant fortement pour me dire comme je t’appartiens. Rien d’autre ne m’intéresse à part sentir ce sentiment d’appartenance. Je veux être certaine de sentir sa chaleur…je veux vivre inclinée sous ton poids. Tu me trends un sourire. Tu sais être tendre quand il le faut. C’est une vraie tragédie que je vis. Tu n’as pas osé aller jusqu’à me dire que l’on apprend à désaimer…je t’en aurais voulu, je suis encore en train de t’apprendre.

 Déco-chambre-sensuelle-A-Tableau-Danse-sensuelle

 

ISABELLE FRANC RTTR

 Prenez soin de vous

Protégé par le droit d’auteur (voir les modalités <http://www.culture.uv.fr/cultupratiques/droits/protection.ht  // -tous droits réservés

  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres articles liés
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits par handiparisperpignan
  • Chat noir dans les bras…

    De fait, l’autre ne ressemble jamais à soi. J’ai besoin de vérité. J’ai besoin de sincérit…
  • Il y a ce corps…

    Il y a ton corps que je vois se cabrer, ton visage qui s’épanouit…m’attends-tu à l’orée de…
  • Abolir…

    J’ai le souvenir, exact et précis, que l’histoire de mon existence est parsemée de portes …
Charger d'autres écrits dans litterature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

A rien …

Ne t’attends à rien. Ce matin, je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir vous racon…